Développement Durable

Echanges commerciaux : l’Espagne, premier partenaire du Maroc en 2018

Le Maroc et l’Espagne entretiennent d’excellentes relations commerciales. C’est ce que révèle le média espagnol El Economista qui a dévoilé que pour la 7e année consécutive, l’Espagne s’est affirmée comme le premier partenaire commercial du Maroc en 2018.

Le Maroc et l’Espagne entretiennent d’excellentes relations commerciales. C’est ce que révèle le média espagnol El Economista qui a dévoilé que pour la 7e année consécutive, l’Espagne s’est affirmée comme le premier partenaire commercial du Maroc en 2018.

Si sur le plan géographique, le Maroc et l’Espagne sont proches l’un de l’autre, cette proximité se ressent également sur le plan commercial où les deux pays font preuve d’exemplarité. En effet, les relations commerciales entre les deux royaumes se portent à merveille. C’est ce qui ressort de l’analyse du média espagnol. Selon El Economista, « Les entreprises et investisseurs espagnols privilégient le Maroc pour le développement de leurs affaires ».

Evoquant les secteurs qui profitent le plus de cette situation entre les deux pays, le média cite pêle-mêle, le textile, l’automobile et ses sous-secteurs, le transport, les énergies renouvelables et le tourisme. Ici notamment, « de grands noms espagnols du secteur hôtelier ont décidé de s’implémenter et de développer leur activité au sein du Maroc, du fait de la proximité entre les deux pays, ainsi que le melting-pot culturel qui lie les deux royaumes », fait observer El Economista. Et le résultat d’ailleurs fort éloquent dans ce secteur fait noter que sur « les 12,3 millions de touristes que le Maroc a accueillis en 2018, 14 %, soit 2.493.000 visiteurs étaient Espagnols ».

Deux raisons importantes poussent les investisseurs espagnols à privilégier le Maroc. Il s’agit d’abord de « la compétence de la main d’œuvre, mais aussi, le climat propice au développement de leurs activités », relève le média espagnol. Et d’ajouter que tout cela se justifie par la présence de grandes multinationales dans les secteurs cités précédemment, mais aussi par les infrastructures dont dispose le royaume, notamment le Port Tanger Med, la Zone franche de Kénitra et la ligne LGV.

El Economista n’oublie pas « le climat politique stable, en plus de la position géostratégique du royaume, qui sert de hub et de porte d’entrée en Afrique ». Tous ces avantages positionnent le Maroc au premier rang sur la liste des partenaires commerciaux privilégiés de l’Espagne

L’Espagne s’est maintenue comme le premier partenaire commercial du Maroc au premier trimestre 2019, aussi bien en termes d’exportations que d’importations, selon des données publiées par l’Office statistique de l’Union européenne (Eurostat). Le pays ibérique s’est maintenu en 2018 comme le premier partenaire commercial du Maroc, pour la septième année consécutive.

La valeur des exportations espagnoles vers le Maroc s’est élevée à 2.091 millions d’euros à fin mars dernier, en baisse de 1,28% par rapport à la même période de l’année précédente, précise la même source, faisant observer que le Royaume a été, durant cette période, la 8è destination mondiale des biens espagnols et la deuxième en dehors de l’Union européenne (UE).

L’Espagne a ainsi maintenu sa position de premier fournisseur du Maroc, en s’accaparant 33,5% du total des exportations européennes vers le Royaume au 1er trimestre 2019, devançant la France (21,6%), l’Allemagne (8,9%), l’Italie (8,0%) et les Pays-Bas (5,1%).

Pour leur part, la valeur des importations de produits marocains par l’Espagne a atteint 1.841 millions d’euros au premier trimestre de l’année en cours, enregistrant une hausse de 7,95% sur un an.

Le pays ibérique a été aussi le premier client du Maroc au cours des trois premiers mois de 2019, en s’adjugeant 41,1% du total des importations de l’UE d’origine marocaine, soit 7,7% de plus qu’une année auparavant, suivi de la France (29,3%), l’Italie (6,1%), l’Allemagne (6,1%) et le Royaume-Uni (4,7%).

Le taux de couverture de l’Espagne par rapport au Maroc a poursuivi sa tendance baissière, en passant de 123,59% en 2018 à 113,6% au premier trimestre 2019, ce qui confirme la complémentarité entre les deux pays et l’évolution vers un équilibre entre leurs exportations et importations.

Par ailleurs, le nombre d’entreprises espagnoles ayant exporté des biens au Maroc s’est établi à 10.983 unités au cours des trois premiers mois de 2019, en hausse de 11,2% sur un an. 5.230 des ces entreprises sont des exportateurs réguliers (+9,3%).

Toujours selon l’Eurostat, les exportations de l’UE vers le Maroc ont augmenté de 4,55% à fin mars dernier, en glissement annuel. Le Royaume est devenu le 38ème client de l’UE à travers le monde, alors que sa part dans les exportations européennes totales est passée de 0,4% en 2018 à 0,5% au premier trimestre 2019.

Concernant les importations de l’UE en provenance du Maroc, elles ont augmenté de 6,4% entre janvier et mars derniers, permettant au Royaume de se situer au 47ème rang des fournisseurs de l’Union, relève la même source.

https://www.bladi.net/echanges-commerciaux-maroc-espagne,56095.html

https://lnt.ma/lespagne-reste-premier-partenaire-commercial-maroc-selo

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer