Développement DurableRabatTourisme

Maroc / Espagne. Economie & Investissements Les investissements espagnols pèsent près de 4,5 milliards d’euros au Maroc. 600 entreprises génèrent 20.000 emplois directs.

Le Maroc est la première destination des investissements espagnols en Afrique, avec un montant cumulé de près de 4,5 milliards d’euros, soit plus de 74 milliards de DH. Réalisés par plus de 600 entreprises espagnoles présentes dans le pays, ces investissements génèrent plus de 20.000 emplois directs. Ils ont été consentis dans plusieurs secteurs, notamment l’automobile, l’infrastructure, la logistique, le textile, le tourisme, les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, la gestion de l’eau, l’agriculture, la santé et l’éducation.

L’investissement espagnol ne cesse de se renforcer au Maroc. Le Royaume est ainsi la première destination des investissements de notre voisin du nord sur le continent africain, avec un montant cumulé de près de 4,5 milliards d’euros, réalisés par plus de 600 entreprises espagnoles présentes dans le pays et qui génèrent plus de 20.000 emplois directs, selon l’ambassade d’Espagne à Rabat. Ces investissements ont été réalisés dans plusieurs secteurs, notamment l’automobile, l’infrastructure, la logistique, le textile et le tourisme. Ils profitent également à des secteurs tels que les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, la gestion de l’eau, l’agriculture, la santé et l’éducation.

Ainsi, dans l’industrie automobile, l’investissement espagnol est présent dans tous les segments de la chaîne de valeur. Il va du revêtement des intérieurs de véhicules ou de la fabrication de sièges, à la conception de systèmes de sécurité, en passant par le traitement des plaques en acier ou l’injection plastique. Comme preuve de cette forte présence, autour de 90% des bus qui circulent au Maroc sont produits localement par une société à capital espagnol, à savoir Irizar. De même, une société espagnole, en l’occurrence Gamesa, avec Siemens, a misé sur le Maroc pour le démarrage de la première usine de pales pour l’industrie éolienne sur le continent africain et au Moyen-Orient. De plus, note l’ambassade d’Espagne à Rabat, de grandes multinationales dans le domaine de l’ingénierie et des télécommunications font déjà partie des nouveaux centres technologiques ouverts à proximité des grandes villes.

Dans le secteur touristique, est-il relevé, les principaux groupes hôteliers espagnols gèrent certaines des stations touristiques les plus importantes du Maroc. Pour ce qui est du domaine des infrastructures, les entreprises espagnoles ont contribué, avec leur assistance technique, à des aspects tels que la sécurité et la planification de certains des principaux projets routiers et ferroviaires du pays. En outre, les entreprises espagnoles gèrent le transport urbain des principales villes du Maroc, se chargeant ainsi de la mobilité quotidienne de près de six millions de personnes. L’investissement espagnol au Maroc est également bien présent dans des secteurs traditionnels tels que l’agriculture et le textile. Dans ce dernier secteur, l’intégration de la chaîne de valeur entre l’Espagne et le Maroc a permis aux grandes entreprises textiles espagnoles, notamment Inditex, de contribuer à la création de plus de         60.000 emplois au Maroc, souligne l’ambassade espagnole. S’agissant des énergies renouvelables, des entreprises espagnoles ont participé à la conception et au développement des projets telle la centrale solaire Noor (Acciona et TSK). Dans la gestion des ressources hydriques, deux usines de dessalement ont été réalisées par des investissements espagnols (Abengoa), bénéficiant à une population de 600.000 personnes. Et ce en plus de la contribution à la réalisation de nombreux autres projets d’approvisionnement en eau et de canalisation par pompage dans les zones rurales du pays.

De grandes entreprises sont aussi actives dans la gestion des déchets des grandes villes du pays et participent à des projets d’efficacité énergétique tels que la modernisation de l’éclairage public de la ville de Marrakech à l’occasion du Sommet sur le climat COP 22. Dans la même ville, une multinationale espagnole est chargée de la gestion de la première ligne d’autobus électriques à grande capacité sur le continent africain.

Dans le domaine de l’éducation, Grupo Planeta, principal groupe éditorial espagnol, a mis en place un campus de formation en tourisme, indique la même source, relevant également la participation d’entreprises espagnoles à des projets éducatifs tels que «GENIE», qui a permis l’accès à Internet à plus de 5.000 écoles rurales au Maroc, ou le projet socio-éducatif LaLiga Educa.

Par ailleurs, l’ambassade rappelle que le Maroc est le cinquième bénéficiaire des allocations des fonds FIEM (Fonds espagnol pour l’internationalisation de l’entreprise de l’État espagnol). De plus, des programmes récemment lancés par l’Espagne, tels que ICEX Impact+, encouragent les projets d’entreprises au Maroc visant à favoriser l’inclusion sociale.

Source : //lematin.ma/

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer