Essaouira

Essaouira Festival Gnaoua et Musiques du Monde 22 ème. Confirmation de l’africanité et tournée vers la jeunesse et l’avenir. Hommage au Grand Randy Weston.

Placée sous le signe du voyage, cette édition promet comme chaque année une parenthèse enchantée de musique, de fête ardente et de liesse populaire, du 20 au 23 juin. Comme à son accoutumée, le Festival Gnaoua et Musiques du Monde réunira les plus grands maâlems du Maroc et les meilleurs musiciens de la scène internationale pour une communion autour de musiques ancestrales et actuelles, donnant lieu à des fusions uniques qui forgent toute la singularité du festival.

Placée sous le signe du voyage, cette édition promet comme chaque année une parenthèse enchantée de musique, de fête ardente et de liesse populaire, du 20 au 23 juin. Comme à son accoutumée, le Festival Gnaoua et Musiques du Monde réunira les plus grands maâlems du Maroc et les meilleurs musiciens de la scène internationale pour une communion autour de musiques ancestrales et actuelles, donnant lieu à des fusions uniques qui forgent toute la singularité du festival.

En parallèle, fidèle au rendez-vous depuis 8 ans, le Forum d’Essaouira des droits de l’Homme se tiendra sous le thème : « La force de la culture contre la culture de la violence » durant les matinées des 21 et 22 juin.
La 22ème édition du festival s’annonce d’une belle intensité, plus que jamais ancrée dans son africanité et tournée vers la jeunesse et l’avenir. Soucieux de perpétuer la tradition de ce festival, de pérenniser son modèle économique et accroître son rayonnement au Maroc et à l’international, nous sommes heureux de renforcer notre partenariat avec le Groupe OCP et l’Université Mohammed VI Polytechnique qui mettra la recherche, la numérisation et les nouvelles technologies au service de la valorisation de ce patrimoine culturel marocain et africain.

Au fil du temps et des éditions, les Gnaoua sont devenus de véritables ambassadeurs du Maroc, ils s’envolent chaque année vers des destinations comme New-York, Washington, Los Angeles, Londres, Paris, Bruxelles, Berlin, Abidjan ou encore l’Australie. Le Festival Gnaoua et Musiques du Monde est devenu une odyssée que se sont appropriés des millions de Marocains, une odyssée dont ils sont ers.

Et cette édition est forcément très spéciale car elle viendra clôturer un cycle et en ouvrir un nouveau. En effet, dans quelques mois, en décembre 2019, le Comité intergouvernemental de l’UNESCO statuera sur la demande présentée par le Maroc d’inscrire l’art des Gnaoua à la liste du patrimoine oral et immatériel de l’humanité.

« En deux décennies, les Gnaoua nous ont rendu les témoins d’une incroyable aventure humaine et artistique, celle d’une minorité autrefois réduite à se produire dans la rue, devenue un véritable phénomène musical reconnu sur le plan international. Cela s’est produit au cours du règne de Sa Majesté le Roi Mohammed VI dont le Maroc tout entier s’apprête à célébrer le vingtième anniversaire de son intronisation. Un règne qui a fait du Maroc un pays plus libre et plus moderne qu’il ne l’a jamais été, un Maroc où la jeunesse et la culture ont été plus que jamais au cœur des préoccupations, un règne qui place la dimension humaine en tête des priorités pour l’édification d’un Maroc de l’unité, de la liberté et du progrès… » dira Neila Tazi, Productrice du Festival Gnaoua et Musiques du Monde.

Hommage au grand pianiste Randy Weston, un gnaoui passionné.

Pianiste de renom et une des références dans le monde restreint du jazz, Randy Weston a toujours puisé dans les racines africaines du jazz pour développer sa musique encore et toujours. Celui qui a été sacré « Docteur de musique » par de nombreuses institutions culturelles et conservatoires de jazz, est né à Brooklyn, New York en 1926. Il s’est très vite familiarisé avec la musique, et ce dès son plus jeune âge grâce à un père mélomane et autodidacte, qui utilisait la culture comme un outil de libération. Il a été plongé très rapidement dans l’univers du swing. Inspiré par Count Basie, Nat King Cole, Art Tatum, Duke Ellington ou encore Monk, il a développé son propre univers, aidé par une dextérité incroyable et un bon sens de l’improvisation.

Le Festival lui rend hommage. Une lila, une exposition photo et enfin la projection du documentaire mythique « Randy in Tangier », une façon d’honorer la mémoire de cet amoureux inconditionnel des musiques africaines et pionnier de la fusion gnaoua-jazz.  Lila, Randy et les Gnaoua, une précieuse amitié. Avec les Maalmine : Mâalem Abdelouahed Stitou, Mâalem Abdellah El Gourd, Mâalem Abdelkader Haddada et Mâalem Abdelmajid Domnati se retrouveront, ensemble, pour honorer plus qu’un grand musicien, pour honorer leur ami, leur frère. Car Randy Weston a créé avec les maâlems de Tanger une relation qui dépassait les notes et le rythmes. Ce sont les âmes qui fusionnaient… Une soirée d’exception où la magie de la musique opèrera une fois encore, pour un hommage très bien méritée.

PROGRAMME FESTIVAL GNAOUA 2019

Med Rial

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer