HôtellerieLoisirs et SportsTourisme

TOURISME La Turquie déterminée à sauver la saison touristique 2020

Mise en place de "certificats", consultations diplomatiques, depuis plusieurs semaines, les autorités turques travaillent d’arrache-pied sur un processus qui permettrait de sauver la saison touristique 2020. 

Dimanche dernier, sur la chaîne CNN Türk, Mehmet Nuri Ersoy, Ministre de la Culture et du Tourisme, a annoncé travailler en collaboration étroite avec les ministères de la Santé, des Affaires étrangères, de l’Intérieur, des Transports et de l’Agriculture, afin de préparer la saison estivale turque.

La Turquie a entamé ces jours-ci une série d’entretiens avec les autorités de pays étrangers, susceptibles d’envoyer leurs ressortissants en Turquie pendant l’été 2020 ; le but étant, dans un premier temps, de relancer progressivement le trafic aérien (fin mai-début juin) afin de faire revenir les touristes.

Le ministre Ersoy a déclaré préparer, en collaboration avec le ministère des Affaires étrangères, des lettres d’intention, à destination de leurs homologues étrangers (environ 70 pays ciblés actuellement), à envoyer à partir du lundi 11 mai.

Lettre d’intention à l’adresse des autorités étrangères

Cette lettre comprend des informations concernant l’infrastructure sanitaire du pays, notamment les chiffres indiquant la capacité des lits dans les hôpitaux publics comme privés, les unités de soins intensifs, les ventilateurs disponibles, les ambulances, les avions ambulanciers etc. La lettre contient également les détails du programme de « certification », mis en place actuellement par le ministère du Tourisme.

Programme de « certification » pour les professionnels du secteur

Ce programme de « certification pour un tourisme sain » revêt un triple but : encourager tous les acteurs du tourisme à respecter les règles sanitaires, attirer les visiteurs étrangers dans un environnement « sain » et de confiance, et, mettre en valeur le rôle de pionnier du pays dans son processus de « normalisation du tourisme »

Ces certificats, qui seront délivrés par des organismes internationaux de certification, indiqueront le respect des normes de santé et d’hygiène de tous les professionnels du tourisme (compagnies aériennes, aéroports et toute installation de transport, hébergement et restauration).

Les listes de certification seront envoyées régulièrement aux voyagistes, sites internet de tourisme, agences de voyages, gouvernements étrangers etc.

Le ministère prévoit la mise en place du processus de certification des hôtels à partir de mai, les installations certifiées devant être répertoriées en ligne le 1er juin.

132 critères pour la certification

La certification regroupe 4 thèmes principaux : « santé et sécurité des passagers », « santé et sécurité des salariés », « mesures prises par les infrastructures » et « mesures prises dans le transport ».

Les règles relatives à la distanciation sociale et à l’hygiène, la formation « anti-pandémique » des membres du personnel du secteur touristique, les mesures d’hygiène dans les aéroports et transports, les conditions d’hygiène dans les hôtels et restaurants, et autres mesures y seront détaillées.

Il n’y aura pas d’obligation de certification pour les acteurs du tourisme, mais le ministre Ersoy la recommande fortement.

> Les critères de certification pour les lieux d’hébergement et de restauration (en quatre langues : turc, anglais, allemand, russe).

Circulaire sur le processus de « normalisation » dans les lieux d’hébergement

Si l’obtention du certificat n’est pas obligatoire, la circulaire publiée mardi 12 mai par le ministère de la Culture et du Tourisme s’impose à tous les lieux d’hébergement.

Cette circulaire s’articule autour de plusieurs thèmes relatifs aux mesures d’hygiène devant être mises en place dans ces structures (distanciation sociale dans les espaces publics, formation sur l’hygiène aux personnels, usage unique de certains produits, taux de chlore dans les piscines etc.).

Mesures sanitaires à l’arrivée en Turquie

Dans son intervention sur CNN Türk, le ministre Ersoy a mentionné que le ministère turc de la Santé prévoit d’établir des centres de tests Covid-19 dans les aéroports de destination touristique : Istanbul, Sabiha Gökçen (Istanbul), Izmir, Dalaman, Bodrum, Antalya et Gazipaşa, ainsi qu’aux postes frontaliers.

Une fois la reprise des vols internationaux effective, les voyageurs seront testés à leur arrivée dans le pays.  Concernant le taux de tourisme pour la période estivale, le ministre a affirmé ne pas avoir de grands espoirs, mais que si 50% à 60 % des hébergements pouvait ouvrir, ce serait déjà un succès pour cette période exceptionnelle.

La Turquie, sixième destination touristique mondiale, avait attiré un nombre record de 51,7 millions de visiteurs en 2019, et visait pour 2020 (avant la pandémie de Covid-19) un total de 60 millions.

En 2019, les revenus touristiques du pays ont atteint 34,5 milliards de dollars, contre 29,5 milliards de dollars en 2018.

SOURCE : Par Lepetitjournal Istanbul | Publié le 15/05/2020

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer